LE SPACE

 

Screen Shot 2017-04-22 at 14.49.49

Hommage aan/à Fatima Mernissi

  Watch all 16 vids / Hommage aan/à Fatima Mernissi / Le Space / 30 november 2016

0 comments

 

 

 

The Space we love <3 ... See MoreSee Less

2 days ago  ·  

The coolest people make their video's @ Le Space :-) ... See MoreSee Less

2 days ago  ·  

Promo chai latte - encore une raison pour passer au Space! ... See MoreSee Less

5 days ago  ·  

a new black arts movement presents soul sessions: ‘and then … prison abolition’
Saturday, 23 September, 2017
15:30 – Welcome 18:00 – End
Le Space, Rue de la Clé 26 – Brussels
Language: mix of French, Dutch and English, adapted to the needs of the participants.
€ 5 donation, youth free

Being beyond the prison system feeding capitalism, challenging it from within with creativity to build restorative justice communities and societies. a new black arts movement is serving the youth behind bars in Belgium and New York to move beyond these bars with their beats and bars and to hear the power within their own voices and expressions.

During this soul session we will share the practical experiences and strategies towards prison abolition from youth work in prison based on crititcal revolutionary hip hop pedagogy to copwatch in the streets, exchanging our ways to reinforce and enhance our maroon communities.

a new black arts movement is painting a new aesthetic, one in which we liberate ourselves from our oppressors. A new black arts movement supports all indigenous struggles for self-defense and self-determination.
Our soul sessions are community spaces where we connect, express, build and create this vision toward prefiguring a new society.

Looking forward to welcoming you!
For more information, please check out www.anewblackartsmovement.com and www.xspiritmental.com.

***
a new black arts movement presente soul sessions: ‘et puis … l’abolition de la prison’
Samedi, 23 Septembre, 2017
15:30 – Accueil 18h00 – Fin
Le Space, rue de la Clé 26 - Bruxelles
Langue: mélange de français, néerlandais et anglais, adapté aux besoins des participants.
€ 5 don, enfants et jeunes adults gratuit.

Dépasser le système pénitentiaire qui nourrit le capitalisme, en le défiant de l'intérieur afin de construire des communautés et des sociétés basé sur la justice réparatrice. a new black arts movement sert les jeunes derrière les barreaux en Belgique et à New York pour aller au-delà de ces bars avec des ‘beats’ et afin de se réaliser leur pouvoir dans leurs propres voix et expressions.

Au cours de cette session, nous partagerons des expériences pratiques et les stratégies d'abolition des prisons, développées sur base d'un travail effectué avec des jeunes en milieu incarcérale. basé sur les théories des ‘critical revolutionary hip hop pedagogy’ on organisera, entre autre, des ‘copwatch'. Nous échangerons nos connaissances et stratégies àfin de renforcer nos communautés.

‘a new black arts movement’ peint une nouvelle esthétique visant à libérer les peuples opprimés de leurs opressions.
Nos ‘soul sessions’ sont des espaces où nous nous unissons, nous nous exprimons, nous créons et nous construisons une vision pour une nouvelle société.

Au plaisir de vous accueillir!
Pour plus d'informations, visitez www.anewblackartsmovement.org et www.xspiritmental.com.

***
a new black arts movement stelt voor soul sessions: ‘en toen … de afschaffing van gevangenissen’
Zaterdag 23 September, 2017
15:30 – Welkom 18:00 – Einde
Le Space, Sleutelstraat 26 - Brussel
Taal: mix van Frans, Nederlands en Engels, aangepast aan de behoeften van de deelnemers.
€ 5 donatie, jeugd gratis.

Het gevangenissysteem, dat kapitalisme voedt, omverwerpen door het uit te dagen met creativiteit van binnen in om gemeenschappen en een maatschappij te creëren gebaseerd op herstellende gerechtigheid. a new black arts movement werkt met jongeren achter de tralies in België en New York om deze tralies te overtreffen met hun beats en bars en de kracht te horen in hun eigen stemmen en expressies.

Tijdens deze soul sessie zullen we praktische ervaringen en strategieën delen voor de afschaffing van gevangenissen van jeugdwerk in de gevangenis gebaseerd op ‘critical revolutionary hip hop pedagogy’ tot het organiseren in de straten zoals Copwatch. We zullen onze manieren uitwisselen en uitbreiden om maroon gemeenschappen te creëren en te versterken.

‘a new black arts movement’ schildert een nieuwe esthetiek, waarin we onszelf bevrijden van onze onderdrukkers. ‘A new black arts movement’ ondersteunt alle ‘indigenous’strijd voor zelfverdediging, zelfbevrijding en zelfbepaling.
Onze ‘soul sessions’ zijn ruimtes waar we als gemeenschap samenkomen om ons uit te drukken, te creëren en samen te bouwen aan een visie voor een nieuwe samenleving.

We kijken ernaar uit jullie te mogen verwelkomen.
Voor meer informatie, check www.anewblackartsmovement.com en www.xspiritmental.com.

a new black arts movement
... See MoreSee Less

And then prison abolition by a new black arts movement

September 23, 2017, 3:30pm - September 23, 2017, 6:00pm

6 days ago  ·  

Le Space #SharesAndSupportsThis

APPEL AUX CITOYENS, REPRESENTANTS DES MEDIAS ET AUX ARTISTES DONT CEUX REPRESENTES SUR LA FRESQUE DE JOHAN MUYLE, A LA GARE DU NORD

Chers amis,

Georges Elie Octors, Philippe Blasband, Yolande Moreau, Philippe Van Kessel, Arno, Jacques Delcuvellerie, Michelle Anne De Mey, Wim Mertens, Wim Vandekeybus, François Schuiten, Jan Fabre, Pietro Pizzuti, Fabrizio Cassol, Dominique Derruidere, Alain Plattel, Panarramenko, Michel François, Pierre Etienne, Elvis Pompillo, Yolande Moreau, Benoît Poelvoorde, Josse de Pauw, Marc Ysaie, Mireille Bailly, Axel de Booseré, Jacques Duval, David Lynx, Mousta Largo, Nicole Mossoux, Patrick Bonté, et désolé pour ceux que je n’ai pas cités… et qui ne se trouvaient pas sur la fresque à l’époque.

Près de 600 migrants trouvent refuge (si précaire) à la gare du Nord de Bruxelles (enfin depuis quelques jours, cela dépend des rafles opérées par la police et qui cible tantôt les Somaliens, tantôt les Soudanais, etc…) Ils dorment sur des cartons, enfin de nouveau, ils n’osent même plus placer les cartons car les opérations sont soudaines et ils dorment leur sac sur le dos pour pouvoir fuir le plus rapidement possible.
Ce « désastre » qui n’est qu’une illustration de l’irresponsabilité des gouvernements européens face à des crises telles que celle de « la jungle » de Calais, fait honte à l’humanité. Il se situe dans l’une des gares les plus importantes de la capitale européenne, gare du Nord, à la hauteur de la station des bus De Lijn, cest à dire, là où l’artiste Johan Muyle, il y a 17 ans, voulant célébrer la diversité culturelle de notre pays, vous avait peints dans une fresque dont le titre résonne amèrement aujourd’hui:

« Je te promets un miracle »

Je passe là chaque jour et je vous regarde, vous dont bon nombre sont mes amis, mes collègues, mes maîtres, mes références, et les larmes me montent aux yeux. J’ai envie de hurler: Pas en leur nom, pas en notre nom, pas au nom d’une culture qui s’est toujours battue contre les exclusions de tous types, les préjugés, contre tout ce qui se passe là, sous vos yeux impuissants et inertes. J’ai envie de vous demander un petit acte symbolique qui vaudra ce qu’il vaudra, mais qui lancera un message clair à toutes les autorités concernées:

« Pour les migrants, Nous demandons des solutions respectueuses de la dignité humaine. ».

Pour lancer ce message, je vous propose que nous nous retrouvions, nous tous, artistes, citoyens, journalistes, aux côtés des migrants, ce dimanche 24 septembre à 11h00 h à la hauteur des bus, Gare du Nord de Bruxelles, là où est écrit le titre de la fresque: Je te promets un miracle… le plus grand nombre d’entre vous, auprès de nos frères exclus, démunis, victimes de l’ignorance ou l’amnésie de ce que nous sommes tous depuis la nuit des temps, des migrants qui cherchons où pouvoir vivre et survivre.

Nous nous inscrivons ainsi dans la démarche des différents collectifs de soutien aux réfugiés et migrants qui s’insurgent comme nous « contre les traitements inhumains et dégradants » dont ils sont victimes (sans parler des rumeurs stigmatisantes selon lesquelles l’hygiène de ces personnes menacerait la santé publique), etc…

A tous les artistes et citoyens qui ne se trouvent pas sur cette fresque, vous êtes bien entendu les bienvenus pour donner écho à cet appel.
Je vous invite à m’envoyer un portrait, un selfie dont nous réaliserons des masques qui seront portés par les migrants afin de garantir à ceux-ci leur anonymat.
Cet envoi de portait concerne aussi ceux qui, représentés sur la fresque ne pourraient pas être présents.

Ainsi nous gonflerons la fresque de nouveaux « acteurs » de la diversité culturelle. Je pense à Stromae, Amélie Nothomb, Fabrice et David Murgia, Frédéric Dussenne, Philippe Sireuil, Jean-Marie Piemme, Thomas Gunzig, Serge Kribus, Joel Pommerat, Franco Dragone, Thierry JanssensSerge Larivière, Thierry De May, Anna Theresa De Keersamker, Olga de Soto, Karine Ponties, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Bouli Lanners, Zidani, Sam Touzani, Ben Hamidou, Mohamed Ouachen, Tg Stan, Dit Dito, Charlie Degotte, Transquinquenal, Thierry Debroux, Isabelle Pousseur, Alain Platel, Michel Kacenlenbogen, Valérie Bauchau, Roland Mahauden, Daniel Cordova, Ingrid Van Wantoch Rkowski, David Strosberg, Olivier Blin, Jérôme de Faloise, Othmane Moumen, Anne Cecile Van Daelen, Celine Delbecq, Anne Marie Loop, Francine Landrain, Guillermo Guz, Laurence Bibot, Philippe Geluck, Pierre Kroll, Richard Ruben, Renaud Rutten, Charline Vanhoecker, Alkex Vizorek, Marka, Alice On the Roof, Saule, Loic Nottet, Didier Odieu, Vincent Lieben, Lisza,, Stephanie Blanchoud, Marie Warrant, Karin Clercq, Claude Semal, Serlah Sue, Anne Pierlé, Jacques Charlier, Patrick Corillon, Laurent Busine, Denis Gielen, Paul Dujardin, Noel Godin, Fabian Fiorini, Bernard Foccroule, Alain Franco, Jean-Paul Dessy, François Deppe, Sophie Karthauser, Eric Legnini, Steve Houben, Frédéric Rweski, Giuseppe Santoliquido,, Victoire de Changy, Pierre Mertens, Jean Philippe Toussaint, Jaco Van Dormael, Lubna Azzabal, Marie Kremer, Fabrizio Rongione, Angelo Bison, Riton Liebman, Itzik Elbaz, Arne Quinze, Adamo, Mauranne, Marie Gillain, Matthias Schoenaerts, Michael R Roskam, Jan Bucquoy, Nabil Ben Yadir, Felix Van Groeningen, Joachim Lafosse, Marc Didden, Delphine Noels, Patrick Quinet, Bénédicte Liénard, Fabrice Ade, Philippe Grand’Henri, Virgine Effira, Catherine Salée, Jean-Luc Couchard, Deborak- François, Johan Leysen, Benoît Mariage, Pierre Duculot, Alain Berliner, Marion Hansel, Geneviève Damas, Eric Emmanuel Schmidt, Vincent Engel, Lieven De Cauter, Vincent Kompany, Nafissatou Thiam, Ben Diallo, Philippe Milanov, Anne Zagrée, Thomas Meunier, Enzo Scifo, Marouane Fellani, Romelu Lukaku, Nacer Chadli, (cette liste est par définition incomplète et non exhaustive…)
J’ai bien entendu contacté Johan Muyle qui soutient la démarche.

Cette fresque qui m’a donné tant de fierté est en ces jours, étonnement silencieuse…. Tant de poètes, de chanteurs, d’acteurs, de peintres, de stylistes, de chorégraphes, de cinéastes, de dessinateurs, de metteurs en scène, de rappeurs, etc… ne viendraient-ils pas rendre hommage et honneur à l’humanité qui est la matière et le sang de leurs oeuvres?

Il est possible qu’au rythme où s’opèrent les descentes de police, il n’y ait plus guère de migrants ce dimanche 24 à la gare du nord, qu’ils se trouvent dans des centres fermés ou dans la nature pour s’y cacher et protéger. Cette possibilité ne donnera qu’encore plus d’écho à une action qui veut avant tout les protéger des traitements indignes qu’ils doivent subir en ce moment

Lorent Wanson
... See MoreSee Less

6 days ago  ·  

Save

Save

Save

Save

Save